Tu franchis des plaines enneigées
Traverses des torrents maléfiques
Affrontes des sentiers escarpés
Tu sues, pues, saignes de partout
Tu t’endors au pied d’un arbre
Exténué mais bien vivant
Le souhait juste d’échapper
Aux crocs des chiens ou des hommes
On te prénomme réfugié
On t’a donné un numéro
T’es mon frère, mon père, mon ami
Un être humain comme moi
On t’a volé tes droits
Tes empreintes, tes rêves
J’ai honte pour l’humanité
Je lève le poing au nom de ta dignité

Poussé par un espoir un peu fou
Tu poses un pied devant l’autre
Refoules tes sanglots
Anesthésies tes craintes
Tu souris pour rassurer tes enfants
Tu les serres dans tes bras
En pensant à tes amours
Ceux d’ici, ceux d’ailleurs

Prêt pour l’ultime épreuve
La peur au ventre, la vague à l’âme
Tu poses le pied dans le canot
Tu y installes tous les tiens
Resserres très fort les liens
Ferme les yeux et prie longtemps
Implore les cieux et tous les dieux
Que la mer t’emmène là où tu veux

Ça tangue de partout, ça hurle
L’écume griffe ton âme meurtrie
Des torches vives sondent ta fuite
Tu te fais tout petit, tu coules
Te relèves, scrutes l’horizon
Quand enfin la rive apparaît
Semble si douce, tu as gagné
En pleurs, les tiens contre ton cœur

Tu savais pas qu’ce s’rait comme ça
Un zombie tu es devenu
Vide de tout, tu erres dans le camp
T’oses plus regarder tes enfants
Les voir dormir sous une tente trouée
Pieds mouillés, chemise déchirée
Voir impuissant les rats dévorer
La maigre pitance qu’on t’a jetée

Toi le Syrien, l’Afghan, l’Irakien
Toi d’un autre pays que le mien
Toi qui sculptait tes espoirs
Qui aurait préféré mourir
Sous les bombes ou les tirs
Plutôt que d’agoniser ainsi
Coincé au pied du mur dressé
Par la haine, la peur, l’ignorance

4 thoughts on “Toi mon frère

  1. Merci pour ce beau texte que je vais partager avec d’autres et t’en expédier des miens si tu le désires:
    « 3 voix, 10 oreilles, UN coeur – Construire à Mil âmes le mur des transformations »
    Avec Pont Universel, nous préparons un festival « Pop Poetry » 21 et 22 octobre …. ça nous laisse le temps d’oeuvrer à une alliance de plus et consolider celles qui existent …
    Je viendrai le 20 mars, avec d’autres j’espère, Martine

  2. Ce texte illustre avec puissance la tragédie humaine qu’ est celle de l’exil forcé. Que celui-ci fasse naître un peu de bonté dans les cœurs fermés.

Comments are closed.