Vous disposez de temps (deux semaines minimum) et vous souhaitez vivre une expérience intense, tout en étant utile. Nous vous proposons de rejoindre l’une de nos équipes partenaires à Chios !

Vous faites vos premiers pas dans le travail humanitaire et vous avez besoin d’un cadre structuré ? Le projet de Chios Eastern Shore Response Team (CERST) vous est destiné ! Vous pourrez y poursuivre vos actions lors de séjours ultérieurs également !

Vous avez une expérience de l’enseignement et souhaiter pouvoir le faire dans une école destinée aux enfants et adolescents réfugiés ? Refugee Education Chios, soutenu par Be Aware and Share vous réservera un bon accueil.

Vous êtes à l’aise dans le contact avec des femmes et souhaiter pouvoir partager vos savoir-faire avec celles qui comptent parmi les réfugiés de Chios tout en apprenant d’elles ? Le centre ATHENA d’Action from Switerland a besoin de vous !

Vous avez déjà une expérience du travail de terrain, vous faites preuve d’un esprit d’initiative avéré ? FEOX Rescue Team vous permettra de mettre en oeuvre vos idées et d’utiliser à bon escient votre énergie positive !

Différentes équipes, différents projets pour permettre à différents profils de s’inscrire dans l’important travail sur le terrain…

Notre soutien prend la forme :

  • d’une mise en relation avec l’équipe choisie;
  • d’une préparation au départ (présentation de la situation sur l’île, des différents projets en activité durant la période que vous choisirez, du fonctionnement des équipes, mais aussi des mesures à prendre pour vous protéger);
  • d’un encadrement lors de votre retour, car il est souvent difficile de revenir et d’intégrer ce qui a été vécu;

La situation à Chios est en constante évolution. Il est pratiquement impossible d’anticiper les besoins plus de quelques semaines à l’avance. Il fut un temps où le travail consistait essentiellement à accueillir les réfugiés lors de leur arrivée en bateau. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, même si quelques bateaux traversent encore la mer depuis la Turquie.

Chaque action est essentielle. Mais la plus importante, nous en sommes convaincus, prendra la forme du sourire et de l’attention que vous accorderez aux personnes réfugiées, même si vous ne parlez pas leur langue. Un don d’humanité qui leur permet, ne serait-ce que le temps de l’échange, de reconquérir une forme de dignité.

Le petit documentaire ci-dessous date du printemps 2016. Il vous donnera un aperçu de ce que vivent les bénévoles de CESRT.

 

Vous êtes séduit-e ? Prenez contact pour un premier échange !